03 mars 2017

Seul est le solitaire

L'isolement des aînés n'est pas seulement une question de solitude. Il peut également mener au développement de certaines maladies physiques et mentales, augmentant alors le risque de chute, de dépression et de démence. Des études ont même montré une croissance des taux de mortalité chez les personnes âgées isolées, contrairement à celles qui sont entourées et donc incitées à consulter un médecin quand nécessaire. Malgré cela, l'isolement est très répandu chez les séniors et continuera d'augmenter à mesure que la population continuera de vieillir. Heureusement, nous pouvons aider notre famille, nos amis et nos voisins à vieillir sans se sentir isolés.

Le vieillissement de la population

En 2012, 17,1% de la population française était âgée de plus de 65 ans, ce qui équivaut à environ 11 millions de personnes. Des estimations prévoient même que ce groupe doublera d’ici à 2050 pour atteindre 22,3 millions de personnes. Aujourd’hui, plus du tiers vivent seuls.

Que peut-on faire pour combattre l’isolement ?

Qu'il s'agisse de quelqu'un que vous connaissez ou d'un étranger, quelqu'un à proximité ou lointain, il existe diverses manières pour tendre la main à quelqu'un plus âgé et lui permettre de se sentir moins isolé. Qu’il s’agisse d'un parent ou d'un grand-parent, d'un voisin, d'un ancien enseignant ou d'un collègue – le fait est, nous connaissons tous quelqu'un qui saurait apprécier la compagnie d’un ami.

Redonner un sens à sa vie

Une fois qu'ils vivent seuls, sont à la retraite ou n’ont plus de conjoint, certains séniors sont à la recherche de nouveaux buts et nouveaux objectifs pour donner un sens à leur nouveau quotidien. Cela peut facilement être accompli en leur offrant des possibilités de bénévolat, de commencer un passe-temps, ou de rejoindre un club ou une association. Non seulement cela leur donne une raison de s'habiller le matin, mais également, la camaraderie et les amitiés qui résultent participent à la réduction du sentiment de solitude.

Prendre soin de quelque-chose

Souvent les personnes ayant perdu leur conjoint, les personnes âgées vivant seules, ont brusquement perdu la capacité ou l’envie de prendre soin d'une autre personne. En transposant ce caractère bienveillant intrinsèque à chacun, que ce soit pour un animal de compagnie ou un jardin, cela contribue à combler le vide de la solitude. Et si, avoir leur propre animal de compagnie est une charge trop lourde, peut-être les encourager à être un aidant à temps partiel pour l'animal de compagnie d'un voisin alors qu'il ou elle est au travail, être bénévole dans un abri pour animaux ou même télécharger une application qui leur permettra de jouer avec les animaux à partir d'un smartphone !

Promouvoir l'estime de soi

Souvent, la peur de ne pas pouvoir se déplacer de manière aisée pousse les séniors à l’immobilité et les incite à rester à la maison. La peur de tomber, de perdre l'ouïe ou de ne pas être en mesure de se maintenir, empêche souvent les personnes âgées de quitter la maison, ce qui est contre-productif car comme nous le savons, les sorties aident à rester actifs et en bonne santé. Par conséquent, il est crucial que nous favorisions une image positive tout en leur fournissant les équipements de mobilité dont ils ont besoin. Pour s'assurer qu'ils restent agiles, encouragez l'exercice et si la chute est un risque potentiel, examinez l'installation d'équipement d'accessibilité dans la maison : comme par exemple, avec un monte-escalier pour éviter les risque de chute, qui pourraient les isoler davantage.

Dîners

L'interaction sociale est une des clés du bien-être. Il est essentiel d’encourager les séniors à sortir de chez eux, aller se restaurer à l’extérieur, voir du monde et se rendre à des clubs du 3ème âge ou des associations, qu’importe du moment que cela leur donne l’occasion d’interagir avec des personnes pour les couper de l’isolement. Aller leur déposer une petite pâtisserie de temps en temps, ou un repas pour s’assurer qu’ils se nourrissent bien est aussi un moyen de les solliciter. Il existe aujourd’hui de nombreuses associations et organismes proposant la livraison de panier-repas à domicile. Cela permet à la fois de s’assurer qu’ils se nourrissent convenablement mais aussi, de recevoir la visite de quelqu’un et de passer un petit moment agréable.

Prendre soin de l'aidant

Bien souvent, l’aidant est tellement occupé à s'occuper de tout le monde qu'il s’oublie un peu, quitte à s’isoler à son tour. La plupart du temps, les aidants sont en fait les enfants, âgés de 50 ans et plus. Eux-mêmes parents, ils jonglent entre leur travail, les courses, les rendez-vous chez le médecin, leurs enfants… il ne leur reste donc que très peu de temps libre pour leur propre vie. Certains, épuisés, finissent même par tomber dans la dépression. Si vous connaissez un aidant, rappelez-leur qu’il est essentiel de se ménager s’ils veulent être capables d’aider à leur tour leur parent. Il faut aussi penser à se préserver.

Source: https://insee.fr

 


Bienvenue chez Handicare France

pop-up.jpgConcevoir & personnaliser son monte-escalier

Trouvez le modèle idéal pour votre logement et votre budget !

Commencer